Expérience n°2 du Labo : TV (Tests de Vulnérabilité) ∈ SCRO (Stratégie de Cyber-Résilience Optimale)

N.B : ne pas lire dans le titre « escroc » 🙂

logo lelabo

Voici l’hypothèse de cette expérience : afin d’assurer la sécurité de vos données informatiques sur le long-terme, il est essentiel d’effectuer des tests de vulnérabilité au moins deux fois par an, et même des analyses une fois par mois, si votre contenu sensible est hébergé sur un serveur accessible depuis Internet.

Pour introduire cette expérience, voici notre pipette d’humour qui vous montre en image l’intérêt des tests de vulnérabilité :

téléchargement

 

Afin de démontrer notre hypothèse, nous avons effectué une étude comparative entre deux entreprises :

  • L’entreprise X est une PME qui pense qu’avec ses outils de sécurité (pare-feu, anti-virus,…), il n’est pas nécessaire d’effectuer des tests de vulnérabilité : « Ah quoi bon, nous avons acheté les meilleurs outils du marché !» se disent-ils.
  • L’entreprise Y est une PME qui a intégré dans son budget informatique des tests de vulnérabilité (au moins deux fois par an).

Nous avons mis au contact de ces deux entreprises des attaques informatiques diverses et variées (cette expérience est bien entendu fictive ; nous ne sommes pas des hackers, au contraire, nous souhaitons vous en protéger :-)). Les résultats de cette expérience sont synthétisés dans le tableau ci-dessous. Nous y avons également intégré les conseils de l’un de nos référents le Labo en tests de vulnérabilité. Pour chacune des attaques, il vous conseille sur :

  • Comment détecter les premiers signes de ce type d’attaques ?
  • Quels sont les bons premiers réflexes?
  • Comment prévenir ce type d’attaques ?
Différentes attaques possibleslego Entreprise X Entreprise Y
Tous types d’attaque Pas de réflexion sur les enjeux de gestion de sécurité de l’entreprise. Cadre de gouvernance défini, analyse de risques effectuée, ressources à protéger identifiées, personnel sensibilisé et processus appliqués.

Conseils de nos experts

Umbrella sign and gear icon. Industry, protection and security concept. Vector illustration

Détection: La connaissance des risques de l’entreprise oriente sa vision sur les éléments identifiés comme potentiellement vulnérables et plus facilement sujets aux menaces.
Réflexe: Appliquer les contrôles compensatoires et remédiations ou tout autre traitement identifié dans votre analyse de risques.
Prévention: Tenir à jour les exercices de BIA (Business Impact Analysis) et les portfolios de risques. Rationaliser chaque exercice en prenant une méthode éprouvée (OCTAVE, Méhari, etc.) et en y intégrant les menaces émergentes vues dans la presse.
Attaque par DDos (par déni de service distribué) sur une application Web. Le site Internet de l’entreprise rendu indisponible à cause d’une surcharge de requêtes envoyées par des hackers. Demande de rançon pour l’arrêt de la requête.  Une faille du site Internet intensifie les risques de l’attaque. Elle permet aux hackers de voler discrètement l’ensemble des données clients de l’entreprise contenues sur leur site Internet. Dommages et intérêts importants à payer suite à la plainte d’un client qui s’est fait usurper son identité. Grâce à un test de vulnérabilité, on avait repéré et réparé la faille dans leur site Internet.

Conseils de nos experts

Umbrella sign and gear icon. Industry, protection and security concept. Vector illustration

 

Détection: Le service Web n’est plus disponible ou extrêmement lent.
Réflexe: Communiquez avec votre fournisseur de service internet pour bloquer le trafic malicieux.
Prévention: Demande d’augmentation de la bande passante et/ou de changement d’IP au fournisseur de service internet, redondance des services, bonne configuration des pare-feu et autres solutions infonuagiques mandataires spécialisées.
Attaque XSS : utilisation du site Internet grâce à une faille trouvée dans le code de ce dernier. Le hacker peut donc effectuer des actions malveillantes sur les navigateurs web visitant ce site. Le hacker réussit à voler des données clients d’une entreprise via les cookies trouvés sur le site Internet de l’entreprise. Cette faille est découverte et l’entreprise perd sa crédibilité : ses clients n’ont plus confiance. Grâce à un test de vulnérabilité, on avait repéré et réparé la faille dans leur site Internet.

Conseils de nos experts

Umbrella sign and gear icon. Industry, protection and security concept. Vector illustration

 

Détections: Surveillance des journaux des serveurs web à la recherche de motifs caractéristiques d’une attaque XSS (caractères spéciaux, référents unicodes,…).
Réflexe: Conservation et corrélation des journaux, et documentation de l’attaque.
Prévention: Configurer les IDS/IPS (systèmes de détection et de prévention d’intrusion qui, avec les outils d’anti-virus et de pare-feu, font partie d’une solution complète de sécurité) pour détecter et empêcher ces attaques. Révision du code sources pour valider les entrées des usagés avant de les traiter.
Attaque par la force brute (ou Bruteforce attack) : tentative de trouver (casser) le mot de passe de l’un de vos employés  par un hacker en effectuant de nombreuses combinaisons. Il accède ainsi à votre réseau. Le mot de passe était « dommage » qui est très simple à trouver. Le hacker accède à l’ensemble du réseau de l’entreprise et vole ses données confidentielles afin de les revendre à vos concurrents. Cet employé a eu une formation sensibilisation aux bonnes pratiques de sécurité et il sait élaborer des mots de passe complexes qu’il modifie régulièrement. Le hacker n’arrive pas à trouver ce mot de passe (il lui faudra 266 ans pour le craquer !)

Conseils de nos experts

Umbrella sign and gear icon. Industry, protection and security concept. Vector illustration

 

Le saviez-vous ?un mot de passe constitué de 7 lettres et 7 chiffres peut être déchiffré en seulement 11 minutes.
Détection: Surveillance des journaux des serveurs web pour la détection de multiples essais infructueux de mots de passe et nombreuses tentatives d’accès à des ressources non autorisées.
Réflexe: Changer son mot de passe pour un autre plus sécuritaire, forcer des facteurs multiple d’authentification (certificats électronique ou token).
Prévention: Un mot de passe devrait idéalement contenir au minimum 14 caractères et inclure des lettres majuscules et minuscules ainsi que des chiffres et des caractères spéciaux et ne contenir aucune syllabe significative qui rende efficace les attaques par dictionnaire.
Attaque par un Malware : Un employé ramène, dans son entreprise, via sa clé USB personnelle, le fruit de son travail de la soirée. Cette clé USB contient un Malware récupéré sur un site Internet.  Les mises à jour de l’anti-virus très performant n’ont pas été effectuées. Le malware n’a donc pas été détecté. Il se répand sur le réseau de l’entreprise et provoque des dysfonctionnements important. Il bloque l’activité de l’entreprise pendant 3 jours avant qu’il soit supprimé grâce à l’intervention d’un consultant externe.Le coût financier de cette attaque est au moins 15 fois plus important que 2 tests de vulnérabilité par an. Cet employé fait analyser sa clé USB car il a eu une formation sensibilisation aux bonnes pratiques de sécurité. Il sait donc qu’il est en train de réaliser une activité à risque et il prend ses précautions. Le Malware n’a pas pénétré dans le réseau de l’entreprise. De plus, l’entreprise, lors de son dernier test de vulnérabilité, avait été alertée que les mises à jour de son anti-virus n’avaient pas été effectuées.

Conseils de nos experts

Umbrella sign and gear icon. Industry, protection and security concept. Vector illustration

 

Le saviez-vous ? En 2014, plus de la moitié des salariés interrogés ne considèrent pas le partage de fichiers en ligne via un service de Cloud comme risqué, et plus de 70% transportent des fichiers sur leurs supports de stockage externes.
Détection: Une solution complète d’anti-virale (incluant anti-malware) mise à jour peut détecter certaines infections. Une sonde anti-APT et un SIEM peuvent également détecter des comportements anormaux sur l’ensemble du réseau.
Réflexe: Isoler les machines compromises et les réinitialiser complètement
Prévention: Limiter l’usage de clé USB, à des ordinateurs contrôlés par l’entreprise et détecter tout nouveau matériel connecté au réseau corporatif (NAC). Installer et mettre à jour régulièrement des solutions d’anti-APT (antivirus, antimalware, antispam et sondes).

Pour notre conclusion, aucun doute n’est laissé par cette synthèse : si vous vous reconnaissez dans le profil de l’entreprise X, appelez au 514 509 5080 (106) et commandez dès à présent un test de vulnérabilité pour votre entreprise. Nous serons là pour répondre à toutes vos questions. Si vous souhaitez être sensibilisé et sensibiliser vos équipes aux bonnes pratiques de sécurité, n’hésitez pas à réserver une de nos formations d’une ou deux heures dans vos locaux, réalisées par nos experts en sécurité.

Le Labo du Groupe Rodeus est une équipe d’experts et de passionnés. N’hésitez pas à nous contacter sur info@rodeus.com, via nos sites Internet www.grouperodeus/www.alpacode.com ou au 514 509 5080 (106) si vous avez besoin de conseils, conférences ou formations de sensibilisation sur le domaine des Technologies de l’Information et de la Communication Numériques. Pour faire un don à la science, nos services sont extrêmement compétitifs 🙂

Expériences liées en cours d’étude :

  • Sauvegarde virtuelle, Big data, Cloud : quelles sont les bonnes données de l’équation ?
  • Comment choisir son médicament anti-virus ?
  • Prévention sur les bonnes pratiques de sécurité = votre meilleure attaque

Prochaines expériences à venir :

  • Expérience humaine : corrélation entre les variables D (Développement de votre entreprise) et TTI (Tournant à prendre pour vos Technologies de l’Information)
  • Voyage au cœur de l’Open source
  • Sauvegarde virtuelle, Big data, Cloud : quelles sont les bonnes données de l’équation ?

Sources :

http://www.ssi.gouv.fr/uploads/2015/03/NP_Guide_DDoS.pdf

http://blog.egedian.com/top-5-risques-de-securite-qui-pesent-sur-votre-entreprise/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cross-site_scripting

http://blog.hiscoxpro.fr/etude-sensibilisation-rime-pas-toujours-prudence/

http://www.generation-nt.com/securite-intel-vous-indique-combien-temps-votre-mot-passe-peut-etre-cracke-actualite-1730262.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Attaque_par_force_brute

Sources images :

http://www.ft.com/intl/cms/s/0/2351a670-a286-11e0-9760 00144feabdc0.html#axzz3ljHEU4oY

https://images.duckduckgo.com/iu/?u=http%3A%2F%2Fwww.designerhipster.com%2FContent%2FCartoons%2Fpenetration-testing.png&f=1

 

Retour d’expérience : corrélation entre les variables D (Développement) et TTI (Tournant à prendre pour vos Technologies de l’Information)

ID_4 déf

En 2013, le centre vétérinaire DMV, PME de 200 employés, a confié à Rodeus technologies l’optimisation, puis le support de leur parc informatique. Ce projet en quelques chiffres, c’est :

  • 80 ordinateurs renouvelés,
  • 200 ordinateurs avec leurs logiciels homogénéisés et mis à jour pour des performances optimisées,
  • 3 nouveaux serveurs pour une meilleure sécurité de l’information et un gain d’efficacité
  • 3 années de support TI et d’étroite collaboration entre Rodeus et DMV
  • 1 soutien TI à tout moment 24/7/365, surtout en cas d’urgence quand l’activité de l’entreprise est menacée

Nathalie Simard a été notre intermédiaire principale sur le suivi de ce projet et elle a pu constater les impacts positifs sur l’entreprise grâce à la réussite du tournant TI qu’ils ont réalisé.

Comment gériez-vous vos Technologies de l’Information avant de travailler avec Rodeus Technologies ?

Nous travaillions avec une autre compagnie qui nous dépannait et faisait de son mieux pour nous donner le meilleur service possible. Aux débuts de DMV, cela convenait car nous avions peu d’équipements. Puis, l’entreprise a vécu une forte croissance (augmentation du nombre d’employés, création de 2 filiales : DMV Nord et Sud) qui a complexifié fortement notre réseau informatique. Ils se sont adaptés au meilleur de leurs connaissances, mais, cela ne suffisait plus car ils n’étaient pas « spécialisés » en grand réseau comme le nôtre.

Quelles principales difficultés informatiques aviez-vous ?

Notre réseau était très instable. Nous avions de plus en plus de pannes de nos équipements informatiques. L’autre compagnie n’avait pas les ressources nécessaires pour résoudre rapidement nos difficultés. La situation était précaire et nous étions trop à risque pour poursuivre de la sorte.

Selon vous, est-ce que la situation d’avant était un frein au développement de DMV ?

Oui, puisque n’importe quand, notre système informatique pouvait lâcher, nous ne voulions plus faire de mises à jour de versions de nos outils de travail et nous limitions le nombre de postes de travail.

Qu’est-ce qui vous a fait faire le choix de travailler avec Rodeus ?

On avait recommandé le Groupe Rodeus à notre présidente. Elle les a rencontrés et le clic s’est fait !

Quelles étaient vos attentes sur ce projet auprès de Rodeus ?

Nous avions besoin d’une compagnie qui gère notre parc informatique (postes de travail, serveurs,…) « on site », 24h sur 24 et toute l’année. Nous sommes un centre vétérinaire d’urgence. Le bon fonctionnement de nos équipements informatiques à toute heure du jour et de la nuit est donc crucial pour notre activité. Nous avions besoin de stabiliser notre réseau informatique et d’optimiser notre parc informatique afin d’améliorer nos performances et de ne pas freiner la croissance de l’entreprise.

Décrivez-nous la solution TI mise en place en collaboration avec Rodeus Technologies?

Suite à un audit complet de notre parc informatique et de sa sécurité, l’équipe de Rodeus a proposé les améliorations nécessaires afin d’optimiser et de sécuriser notre parc informatique :

  • Refonte de l’ensemble du parc informatique: renouvellement progressif des ordinateurs désuets, des câblages pour éviter tout ralentissement du réseau,…
  • Homogénéisation des logiciels (ex : Windows 7 pro pour tous les ordinateurs) et des matériels (même type de processeur, RAM,…) afin qu’en cas de panne, les composants des ordinateurs soient interchangeables,
  • Installation d’un nouveau serveur Windows afin que chaque employé ait son compte user personnel et intensifier la sécurité informatique de l’entreprise,
  • Mise en place d’un serveur spécifique pour le stockage en interne des courriels afin d’avoir un meilleur contrôle et sécurité des données qui transitent via les courriels de l’entreprise.
  • Installation d’un serveur dédié au partage des images prises par les équipements de radiographie et d’IRM (Imagerie à Résonnance Magnétique) accessible par l’ensemble des postes de travail des médecins de DMV. Avant, seulement 3 ou 4 postes informatiques avaient accès aux résultats de ces équipements et les médecins devaient donc se déplacer vers ces postes pour les consulter.
  • Enfin, passage à la connection fibre, avec le partenaire fibre noire, afin d’améliorer la rapidité des échanges de documents entre les réseaux de la succursale centrale (Lachine) et des 2 autres succursales (DMV Nord et Sud). Il est en effet nécessaire pour les vétérinaires spécialistes qui se déplacent régulièrement entre les 3 succursales d’avoir accès facilement à l’ensemble de leurs documents de travail.
  • Actuellement, Rodeus est en train d’uniformiser notre réseau entre nos 3 succursales afin que le partage de notre base de données client soit optimisé. Cela nous permettra d’améliorer encore plus notre qualité de service auprès de nos clients.

Qu’est-ce qui vous a plu dans l’organisation et la mise en place du projet par Rodeus ?

Les suivis réguliers sont très appréciés, ainsi que la courtoisie de l’équipe, leurs connaissances et leur ouverture.  J’aime entendre « oui c’est possible… ». C’est rassurant de voir que vous savez de quoi vous parlez.

Quel a été l’impact sur les performances de l’entreprise et le travail de vos employés ?

L’impact a été majeur : plus de rapidité et de fiabilité. Les pannes sont maintenant extrêmement rares. On a donc eu un réel gain de temps et d’efficacité pour nos 200 employés. Grâce à la réactivité des réponses du support TI de Rodeus, nos employés ont été rassurés. Cette optimisation a permis de diminuer les temps de non productivité dus à des pannes informatiques et ainsi à être plus réactif et crédible auprès de nos clients.

Quels seraient vos conseils pour d’autres PME qui souhaiteraient se développer en améliorant leur TI ?

De prendre le temps de bien faire les choses, c’est-à-dire de regarder l’objectif à atteindre, de faire une analyse de ce qui se passe présentement afin de partir dans la bonne direction.  Il faut aussi s’entourer des bonnes personnes pour représenter l’entreprise, au moins une personne qui soit à l’aise en informatique, et ne pas hésiter à poser des questions pour être certain de bien comprendre le tout.

Selon moi, toute entreprise en 2015 doit planifier un budget important pour le maintien et la mise à jour des outils informatiques et le renouvellement de postes de travail désuets.  Etant donné que l’informatique et, plus largement les TIC, prennent toujours plus d’importance dans la vie des organisations, il faut donc équilibrer les ressources financières en conséquence.

Pour conclure cet interview, Nathalie nous a transmis des photos « pipettes d’amour » en direct de chez DMV

Photo5_2DSC01417

Un grand merci Nathalie pour cette belle collaboration !

Le Labo du Groupe Rodeus est une équipe d’experts et de passionnés. Si vous vous reconnaissez dans le profil de l’entreprise DMV (centredmv.com), n’hésitez pas à nous contacter sur info@rodeus.com, via nos sites Internet                   www.grouperodeus/www.alpacode.com ou au 514 509 5080 (106). Nous pourrons vous conseiller dans le tournant stratégique de vos Technologies de l’Information. Egalement, nous pouvons vous fournir des conférences ou formations de sensibilisation sur le domaine des Technologies de l’Information et de la Communication Numériques. Pour faire un don à la science, nos services sont extrêmement compétitifs J

Expériences liées en cours d’étude :

  • Quel est l’intérêt de réaliser un bon diagnostic TI ?
  • Analyse de la donnée « externalisation de ses TI »
  • Quels sont les outils TI adaptés à votre entreprise ?

Prochaines expériences à venir :

  • Voyage au cœur de l’Open source
  • Sauvegarde virtuelle, Big data, Cloud : quelles sont les bonnes données de l’équation ?
  • Quel est l’intérêt de réaliser un bon diagnostic TI ?

Avis d’expert : corrélation entre les variables D (Développement de votre entreprise) et I (innovation)


Selon vous, qu’est-ce qu’une innovation réussie en entreprise ?

Il existe 2 citations définissant l’innovation que j’aime beaucoup. Steeve Jobs a dit qu’elle « distingue un leader d’un suiveur ». L’innovation permet d’être toujours en tête de fil.

La deuxième citation est de Michael DELL, le fondateur  de Dell, qui dit « Innover, c’est facile. La difficulté, c’est de transformer une innovation en vrai business ». Selon moi, la vraie innovation n’existe pas mais elle est un assemblage de plusieurs éléments existants. Le principe de l’innovation n’est pas de créer quelque chose de nouveau car tout existe. C’est en ça que l’innovation requiert que l’on fasse sortir l’intelligence de ces choses qui existent. L’intelligence ne réside pas forcément dans le fait de sortir une compétence ou une fonctionnalité d’un être humain ou d’un produit mais surtout de l’adaptabilité de cette compétence ou cette fonctionnalité à son objectif. Et c’est ça la vraie créativité.

Brain opening concept.Creative brain abstract vector logo design template. Corporate business industrial creative logotype symbol. Vector illustration

Donc, qu’est-ce que l’innovation en entreprise ? C’est le fait de pouvoir non seulement faire un produit ou service de type nouveau mais surtout, c’est de faire en sorte qu’il soit le plus adapté possible à la réalité de l’entreprise. Quand on parle de réalité, c’est d’abord une réalité humaine, ensuite une réalité économique, et en tout dernier lieu, une réalité industrielle. Quel que soit la solution et son niveau d’automatisation, qu’elle soit informatisée ou non, l’outil ne remplacera jamais l’être humain. Donc d’abord, il faut que l’outil s’adapte à une réalité humaine, ensuite, il faut que l’outil s’intègre à l’économie pour éviter que votre entreprise défaille et enfin il faut qu’elle s’adapte à une réalité industrielle, technique. Un très bon entrepreneur aura de très bons outils mais, si un jour il est obligé, pour des raisons économiques, de planter un clou avec sa semelle de chaussure, il le fera et sa semelle de chaussure sera un excellent outil ce jour-là.

L’innovation en entreprise, c’est de faire en sorte que toute chose soit durable. Ça, c’est innovant ! Dans une société où la surconsommation et l’éphémère sont de mises, rendre un outil durable et continuer son optimisation de façon économique et pragmatique devient une innovation pour tout le monde. Par exemple, la voiture la moins polluante au monde existe déjà. On ne pourra pas faire moins polluant que la voiture à air comprimé qui a été créée depuis plus de 10 ans par un français, ex-ingénieur d’écurie de Formule 1. Elle se recharge très rapidement. Elle a une autonomie formidable. Cependant, la réalité de l’industrie fait qu’elle n’est pas sortie. Cette voiture n’est pas adaptée à la société. La vraie innovation est une avancée, certes technologique mais ce n’est qu’une toute petite facette pour que cette innovation soit réussie. La durabilité de cette avancée se trouve dans son intégration et son adaptation à la société.

Il n’y a pas de nouveauté dans l’utilisation du produit, il n’y a que l’optimisation, l’adaptation et la durabilité.

 

Quelles innovations avez-vous utilisées au sein du Groupe Rodeus ?

  • Un service innovant : recyclage des matériels informatiques.

Ce qui permet de faire écarquiller les yeux à nos clients, c’est le fait qu’on leur dise : « Attendez ce serveur, on ne le remplace pas, on va le réutiliser ». Donc, à l’heure où l’on déclare l’obsolescence comptable d’une machine à 3 ans, on oublie son obsolescence technologique qui arrivera plus tard et qui, juste en optimisant son utilisation, permet de la réutiliser correctement. Quand les matériels de nos clients doivent réellement être remplacés, nous proposons des matériels informatiques recyclés et regarantis pour au moins 1 an, à un prix très faible (50% moins cher versus du matériel neuf). Nous sommes ainsi éco-responsables.

  • Proposition de financement par crédit-bail pour les matériels informatiques recyclés fournis par le Groupe Rodeus.

Quand on propose le financement par crédit-bail, on nous dit : « oui, mais du crédit-bail ça ne peut être que sur du neuf ». Justement, à partir du moment où on regaranti le matériel et où on lui redonne une nouvelle vie, n’est-il pas d’une certaine manière neuf et encore plus durable que le matériel neuf qui vient d’arriver sur le marché ? Donc n’a-t-il pas forcément plus de valeur qu’un produit neuf, par définition, car il est éprouvé ?

  • La recherche de produits technologiques innovants pour servir au mieux nos clients.

On a dit précédemment que tout existait. Mais tout n’est pas connu et c’est ça qui fait la différence. L’innovation, elle, n’a rien de technologiquement très innovant. Tout existe déjà et donc ce sont toujours des petites personnes, des gens dans leurs garages qui créent la majorité des vraies innovations. Pour le concours Lépine, ce ne sont pas des grosses entreprises qui y participent, mais que des petits individus. Si vous voulez vraiment innover et créer un fil à couper le beurre, il faut être petit. Donc, en réalité, quand on veut vraiment devenir une entreprise qui sert ses clients et qui recherche l’innovation pour ses clients, il faut la chercher. Le secret est dans la recherche de l’innovation. Ce n’est pas forcément innover soi-même, c’est mettre en relation son propre client en relation avec la vraie innovation qui est locale et petite.

Creative light bulb symbol with gear sign and difference concept, business and industrial  idea. Vector illustration

  • Proposition de formations/conférences des équipes de nos clients afin de développer leur autonomie avec leurs Technologies de l’Information.

Sensibiliser, former son voisin permet deux choses : la première est de montrer que la compétence existe et qu’elle est disponible et transmissible. Quand on forme, on dit : « je veux te transmettre ce que je sais ». La deuxième chose qui est très importante, est que si on n’enseigne pas et qu’on fait tout le temps la même chose, on n’innove pas soi-même et on ne peut pas s’innover soi-même. Donc, il faut tout le temps enseigner, surtout dans le domaine des nouvelles technologies. Il faut pouvoir répondre à l’auditoire qui te pose la question : « Au fait avez-vous vu l’article à propos de telle avancée technologique, qu’est-ce que vous en pensez ? ». Tu ne peux pas enseigner quelque chose qui date d’il y a dix ans. La formation et les conférences te forcent tout le temps à l’innovation.

  • Innovation dans la philosophie de l’entreprise : pas de hiérarchie, une atmosphère de travail collaborative qui favorise l’innovation.

Il existe une antinomie entre les structures pyramidales et la collaboration. Avoir un collaborateur, c’est quelqu’un qui travaille avec soi. Ce terme vient du latin, « cum labore », qui signifie « travailler ensemble ». Par contre, la structure pyramidale, ça signifie que les gens en bas de la pyramide sont moins élevés que moi. Donc, dans ce cas, ce n’est pas une entreprise qui considère qu’elle a des collaborateurs. Il y a un principe hiérarchique, de donneur d’ordres et c’est tout ce qui fait la différence entre manager et leader. Le leader élève ses collaborateurs, le manager les tire.

Si je reviens sur la conclusion du point précédent, on apprend toujours plus quand on forme. Si on est celui qui apprend, alors j’apprends de mes collaborateurs. Donc, je ne peux pas réclamer un statut hiérarchique plus haut que mes collaborateurs si j’apprends d’eux. Comme nous apprenons tous les uns des autres, une entreprise collégiale va être capable d’aller chercher la meilleure idée, la plus innovante car elle sera écoutée. La hiérarchie est un frein à l’innovation.

 

Quels sont les résultats de ces innovations sur le développement de l’entreprise ?

La réussite de ces innovations se situe avant tout dans le développement des personnes dans l’entreprise car l’entreprise sans les personnes n’est rien. Je pense que si l’on interroge chaque personne travaillant dans le Groupe Rodeus, elles nous diront qu’elles sentent qu’on a à cœur de les élever. Pas dans le sens élever un enfant mais de les élever à un niveau d’émancipation. Le but premier est que chacun y expérimente ce qu’il a envie d’y expérimenter.

Alors, ça se ressent vis-à-vis des clients et dans le chiffre d’affaires car il y a un engagement des employés qui est plus fort et qui vient des tripes.

L’innovation vient du fait que je voyais au travers de la valeur de l’entreprise, non pas une rémunération, ni un salaire mais bien la valeur d’un enfant. On n’est jamais propriétaire d’un enfant.

Un bel exemple de l’effet de ce type d’innovation sur les employés du Groupe Rodeus est le parcours d’Éric Cadieux-Seney, aujourd’hui président de la nouvelle filiale du groupe, spécialisée en développement d’applications web et mobile pour améliorer les processus d’affaires des entreprises. Il a toujours eu une soif d’apprendre presque intarissable. Quand je lui ai dit : « Eric, je ne vais rien t’apprendre, par contre, Rodeus va t’apprendre. Soit à l’écoute des autres et tu vas apprendre». Il a appris dans toutes les étapes de son parcours : en tant que chef de projet, en tant que président, en tant que salarié, en tant qu’associé dans la compagnie. Il a appris dans tout ça, dans chaque étape et à ses dépens.

 

Vous parlez de difficultés, en avez-vous eu dans la mise en place  de certaines de ces innovations ?

La principale difficulté que l’on a eue est que tout le monde n’a pas forcément adhéré à la philosophie et qu’elle n’a pas su s’adapter à tous les acteurs, parmi les personnes qui sont passées au travers du Groupe Rodeus, que ce soit des clients, des partenaires, des pigistes.

Certains avaient plus besoin d’encadrement que ce que notre philosophie d’expérimentation était capable de leur donner.

Nous avons donc adapté notre modèle en fonction des différents intervenants. Le secret se trouve dans la transparence et l’hybridation du modèle.

 

Justement, en tant qu’expert en sécurité informatique et gestion du risque, quels sont vos conseils pour implanter une innovation en entreprise sans risque ?

La gestion du risque vient de là, c’est-à-dire que même pour mes solutions de sécurité, j’emploie toujours des solutions Opensource gratuites avec un taux d’investissement très court, très petit dès le début qui me permet de tester une solution, de l’éprouver sans forcément y mettre un gros investissement. Ainsi, j’atteins un niveau de compétence nécessaire pour un déploiement réussi et ensuite, éventuellement, je peux investir dans un outil.

On ne laisse plus de temps pour l’apprentissage dans les organisations et donc il y a peu d’innovation. Les Ressources Humaines recrutent des compétences et peut être parfois des success story. La tendance est de demander dans les CV des réalisations. C’est une bonne idée mais on ne pourra jamais mettre en parallèle un contexte que nous raconte un candidat avec un contexte historique d’une autre entreprise et un projet qui est totalement différent. Ce type de principe n’a jamais garanti un succès.

En réalité, tout vient de l’ouverture à l’apprentissage. Si vous recrutez quelqu’un qui est compétent, qui a déjà fait ce type de projet mais qui n’a pas du tout envie de faire différemment, vous allez échouer. Cette adaptabilité est quelque chose de nécessaire. Il faut qu’il y ait une volonté d’écouter et d’apprendre. Elle fait toujours la différence. Une conversation, c’est verser ensemble dans un pot commun pour que tout se mélange et fasse une belle conversation. Si vous voulez verser utilement et raisonnablement dans ce pot commun, il faut écouter.

Mon rôle en Recherche & Développement n’est pas seulement de faire de l’innovation technologique ou de processus, mais c’est aussi l’innovation en termes d’architecture d’entreprise. On était en plein travaux de notre bureau actuel au 442, Saint Gabriel. Les murs avaient été abattus. Au plafond, il y avait des fils qui pendaient, des gravats et des lumières par terre. C’était vraiment un champ de mines !

Eric amèna Guillaume, l’un de ses amis pour visiter. Eric me présenta Guillaume comme quelqu’un de compétent et qui aime apprendre. Et moi, je me suis jeté dessus en reconnaissant en lui une valeur sûre, un homme avec cette même soif d’apprendre qu’Éric a, ce même œil qui pétille et avec cette volonté de faire ses preuves et d’aller loin. Je lui ai tout de suite proposé de faire partie de l’équipe et de l’actionnariat.

Quand Eric l’a raccompagné, il est revenu me voir complètement en colère en me disant « mais tu lui as fait peur !». Aujourd’hui, Guillaume est l’un de nos associés les plus sérieux et les plus prometteurs.

Un grand Merci Bertrand !

logo lelabo

Le Labo du Groupe Rodeus est une équipe d’experts et de passionnés. N’hésitez pas à nous contacter sur info@rodeus.com, via nos sites Internet www.grouperodeus/www.alpacode.com ou au 514 509 5080 (106) si vous avez besoin de conseils, conférences ou formations de sensibilisation sur le domaine des Technologies de l’Information et de la Communication Numériques. Pour faire un don à la science, nos services sont extrêmement compétitifs J

Expériences liées en cours d’étude :

  • Avis d’expert : corrélation entre les variables D (Développement de votre entreprise) et TTI (Tournant à prendre pour vos Technologies de l’Information)
  • 5 produits technologiques innovants recommandés par Le Labo
  • Comment réaliser une veille d’innovations technologiques en 5 étapes ?

Prochaines expériences à venir :

  • TV (Tests de Vulnérabilité) ∈ SSIO (Stratégie de Sécurité Informatique Optimale)
  • Avis d’expert : corrélation entre les variables D (Développement de votre entreprise) et TTI (Tournant à prendre pour vos Technologies de l’Information
  • Les preuves expérimentales des idées reçues sur la variable essentielle OS (Open Source)

 

Expérience n°1 du Labo : MI (Matériel Informatique) + E (Entretien) = EO (Efficacité Optimale)

logo lelabo

Pour bien commencer cette première expérience scientifique, voici tout d’abord notre hypothèse :

Avant de maîtriser des problématiques plus complexes des TIC que nous étudierons dans nos prochaines thématiques, il faut d’abord connaitre les bases et l’entretien de votre parc informatique. Elle est d’ailleurs souvent oubliée.

Comme toute expérience a besoin de preuve, voici pour commencer une petite pipette d’humour !

Saviez-vous qu’il est plus dangereux de manger devant son ordinateur qu’aux toilettes? Une étude britannique commandée par le magazine Which Computing a permis de montrer que des claviers d’ordinateur contenaient parfois plus de bactéries qu’une cuvette de toilette.

Il est donc aussi essentiel de nettoyer régulièrement son ordinateur et ses composants que ses toilettes !

Trêve de plaisanterie, passons à la présentation des variables de l’expérience :

  • MI, comme Matériel informatique, est la variable dépendante, c’est à dire celle qui est influencée par la variable indépendante de l’expérience (E comme Entretien). Les principaux matériaux d’un parc informatique d’une PME sont des ordinateurs fixes et leurs écrans et/ou portables, des imprimantes, des serveurs.
  • E, comme entretien, est la variable indépendante qui influence la longévité de votre matériel informatique.

Voici nos 5 observations/conseils en fonction du type de MI :

  1. Ordinateur portable ≠ utilisation prolongée

L’ordinateur portable n’est pas conçu pour des périodes d’utilisation prolongées du fait de son ventilateur à efficacité restreinte voir absente, de la batterie et son but : être mobile. Notre conseil : réservez donc les ordinateurs portables au personnel nomade de votre entreprise.

Quelques conseils et utilitaires pour utiliser sa batterie efficacement :

  • Ne jamais la laisser se décharger entièrement (sous 10%) car il y a un risque de perdre des données si votre ordinateur s’éteint brutalement.
  • Ne pas dépasser les 60° sous peine de la voir se détériorer plus vite.
  • Les anciennes batteries devaient être déchargées complètement à chaque cycle de recharge pour garder leur capacité. Ce n’est plus le cas des batteries nouvelle génération dont le facteur d’usure principal est l’âge. Cela n’a donc plus d’impact sur la durée de vie de votre batterie de la débrancher. Celle-ci aura perdu en moyenne 80% de ses capacités au bout de 2 ans.
  • Il est conseillé d’effectuer 1 à 2 fois par mois un cycle de charge complet de la batterie (décharge jusqu’à 20% puis charge complète sans interruption).
  1. Fonctionnement ordinateurs (portable+fixe) optimal = lutte anti- [tabac + poussière]

Le tabac et la poussière sont parmi les ennemis n°1 des composants de vos ordinateurs : dépôts de gras et poussière forment un isolant thermique sur les composants et ralentissent voir immobilisent les ventilateurs. Ainsi, cela retient la chaleur au lieu de la dissiper.

Nos conseils pour leur entretien :

  • Demander à votre ordinateur de réduire sa consommation de tabac journalière;-)
  • Penser à passer au moins 1 fois tous les 6 mois, pour une utilisation normale et NON-FUMEUR, de la bombe d’air comprimé dans les orifices de ventilation.
  • Si on sait comment démonter un ordinateur, que la garantie et échue et que l’on est sûr de savoir le démonter, l’idéal et de souffler les composants avec l’embout de soufflage positionné à 10 cm de distance et dans les ventilateurs (chaque pale) en gardant l’index légèrement appuyé sur le ventilateur pour l’immobiliser et ne pas le faire tourner par l’air comprimé ce qui risque de l’endommager.

Voici en image les dégâts que peuvent faire de la poussière sur du matériel informatique (ce n’est pas un montage !) :

photo poussière

  1. Durée de vie optimale d’un serveur > à celle d’un ordinateur

Les serveurs, énergivores et utilisés constamment sont les oubliés des PME qui limitent souvent leur renouvellement car chers.

Il est conseillé de les changer tous les 5 à 7 ans. Selon les ressources de l’entreprise, la meilleure stratégie est de baser ce renouvellement sur des données de performances de réseau concrètes et vos besoins futurs.

Le saviez-vous ? Les éléments les plus fragiles dans tous les types d’ordinateurs (portable, fixe, serveur) sont les éléments électromécaniques : disques dur, ventilateurs et lecteurs optique.

  1. Efficacité de l’imprimante = utilisation contrôlée du toner
  • Vous pouvez recycler vos toners et ne pas toujours se fier aux annonces de l’imprimante. Si le témoin cartouche vide s’allume, il est toujours possible d’imprimer une centaine de pages supplémentaires. Si jamais l’imprimante refuse, on peut toujours placer un peu de ruban adhésif sur le capteur optique. Cette dernière considérera la cartouche pleine et vous pourrez alors imprimer un peu plus.
  • Secouer le toner permet de rallonger son utilisation.
  • De plus, acheter une recharge de toner revient nettement moins cher que de racheter une cartouche complète, vous participez également à la lutte contre les déchets d’impression.
  • Enfin, sachez que vous pouvez toujours utiliser des cartouches recyclées qui n’annulent pas la garantie du constructeur et n’abîment pas non plus l’imprimante.
  • Au niveau de l’entretien, pensez à nettoyer les têtes d’impression et décrasser l’intérieur de l’imprimante. Cela évitera les bourrages de papier et des taches d’impression.

L’astuce du professeur jessayetout concernant le tambour de votre imprimante :

Le tambour de votre imprimante est le rouleau qui permet d’imprimer l’encre du toner sur le papier. Ce dernier possède des connecteurs dont l’obsolescence est programmée par les fabricants d’imprimante. De plus, les tambours de remplacement sont plus chers que le coût d’une imprimante neuve. Tout est donc fait pour vous faire acheter du neuf !

Pour les plus fous d’entre vous qui souhaite lutter contre cette fatalité, vous pouvez recycler votre tambour en changeant le connecteur qui aurait pu s’user. Le professeur jessayetout l’a essayé pour vous en utilisant un simple morceau d’aluminium. Résultat de cette expérience : une 2ème vie pour l’imprimante en question !

  1. Synthèse de ces observations : Top 5 des ennemis de vos MI (Matériels informatiques)
  • N°1 : La chaleur 

Elle cause des dysfonctionnements des matériels, des arrêts intempestifs ou des gels d’écrans en cas de forte sollicitation et des ralentissements.

Comment repérer une surchauffe ? Bruit du ventilateur, sensation de chaleur forte sur le terminal ou la machine, ordinateur qui s’éteint.

Un geste à éviter à tout prix pour éviter une surchauffe : poser son ordinateur sur un coussin ou un oreiller ou directement sur le corps qui est à 37° c  car il va chauffer et donc la durée de vie de sa batterie va diminuer. Idem pour une tablette.

Pour plus de détails, vous pouvez consulter le dernier article que l’on a partagé cette semaine :

http://www.commentcamarche.net/faq/44190-proteger-le-materiel-informatique-de-l-entreprise-en-cas-de-forte-chaleur

  • N°2 :L’humidité

Elle peut être dévastatrice. Le chaud de la machine et un environnement froid/humide crée de la condensation qui peut détériorer les composants.

  • N°3 et 4 ex-aequo : La poussière et le tabac

Cf observation 2. Les ventilateurs encrassés ne peuvent plus refroidir l’ensemble de la machine et le risque de surchauffe augmente. L’ordinateur met plus de temps à travailler et le risque de panne augmente.

  • N°5 : Les chocs

Ils sont également source de dysfonctionnements, surtout pour les ordinateurs portables qui sont plus exposés car mobiles mais également légers. Les composants sont compressés et fragiles. Il faut faire attention aux surfaces fragiles (écran, lecteur, embout de câbles…)

Quel doit être le résultat de cette expérience sur vos MI ?

Voici les fourchettes de durées pour lesquelles vos MI auront une efficacité optimale :

  • Ordinateur portable : 3 à 5 ans
  • Ordinateur fixe : 3 à 5 ans
  • Serveur : 5 à 7 ans
  • Imprimante : 2 à 3 ans

Ces fourchettes peuvent être augmentées de 1 à 2 ans grâce aux conseils de cet article, soit une économie de 50% sur le budget totale de la vie utile de 2 ordinateurs.

Pour conclure cette expérience, voici une liste d’utilitaires à télécharger gratuitement, pratiques et faciles pour vous aider dans la maintenance de vos matériels informatiques :

Pour l’optimisation du fonctionnement de vos ordinateurs PC et Mac (nettoyage de l’espace disque) :

  • Pour PC : Glary Utilities

http://www.commentcamarche.net/download/telecharger-34055557-glary-utilities

  • Pour PC et Mac : Ccleaner

http://www.commentcamarche.net/download/telecharger-168-ccleaner

http://www.commentcamarche.net/download/telecharger-34067216-ccleaner-for-mac

  • Pour Mac : Onyx

http://www.commentcamarche.net/download/telecharger-34055107-onyx-mac

et Memory monitor

https://itunes.apple.com/fr/app/memory-monitor-clean-optimize/id748212890?mt=12

Pour améliorer la ventilation de votre ordinateur et donc lutter contre l’effet chaleur :

  • Pour PC : Speedfan

http://www.commentcamarche.net/download/telecharger-34055057-speedfan

Pour Mac : smcFanControl

http://quick-tutoriel.com/351-comment-controler-la-temperature-de-votre-mac/

Le Labo du Groupe Rodeus est une équipe d’experts et de passionnés. N’hésitez pas à nous contacter sur info@rodeus.com, via nos sites Internet www.grouperodeus.com/www.alpacode.com ou au 514 509 5080 (106) si vous avez besoin de conseils, conférences ou formations de sensibilisation sur le domaine des Technologies de l’Information et de la Communication Numériques. Pour faire un don à la science, nos services sont extrêmement compétitifs 🙂

Expériences liées en cours d’étude :

  • Voyage au cœur d’un Ordinateur : quels sont ses organes vitaux et comment les entretenir ?
  • Les preuves expérimentales des idées reçues sur la variable essentielle PDVB (Préservation de la Durée de Vie d’une Batterie)
  • Comparaison des variables OP (Ordinateur Portable) et OS (Ordinateur Fixe) pour votre entreprise

Prochaines expériences à venir :

  • Expérience humaine : corrélation entre les variables D (Développement de votre entreprise) et TTI (Tournant à prendre pour vos Technologies de l’Information)
  • TV (Tests de Vulnérabilité) ∈ SSIO (Stratégie de Sécurité Informatique Optimale)
  • Les preuves expérimentales des idées reçues sur la variable essentielle OS (Open Source)

Sources :

http://sante-medecine.commentcamarche.net/faq/218-les-claviers-d-ordinateurs-infestes-de-microbes

http://www.francoischarron.com/augmentez-la-duree-de-vie-des-batteries-de-vos-portables/-/vjZhRB7xhQ/

http://www.commentcamarche.net/faq/29369-quelques-reflexes-pour-l-entretien-de-son-ordinateur-portable#utilisation

http://www.commentcamarche.net/faq/17047-bien-entretenir-sa-batterie

http://lecrabeinfo.net/nettoyer-et-enlever-la-poussiere-de-son-ordinateur.html

https://www.microsoft.com/canada/fr/midsizebusiness/businessvalue/serverplanning.mspx

http://www.libertalia.org/informatique/imprimante/utilisation-optimale-du-toner-d-une-imprimante-laser.html

http://www.01net.com/editorial/254469/une-imprimante-propre-et-nette/

Est-il temps de donner un nouveau souffle à votre site web ?

web under construction

Envisager la refonte de votre site web est une décision importante, et qui peut parfois se révéler difficile à prendre. C’est pourtant nécessaire plus ou moins régulièrement, car le monde de l’informatique est en perpétuelle évolution. En vous posant quelques questions vous serez peut-être plus à même de sauter le pas.

Certaines sections de votre site ne fonctionnent-elles plus, ou mal ?

Vos visiteurs tombent-il souvent sur des messages d’erreurs ou des pages 404 ?  Est-ce qu’il est contraignant d’entretenir ou de mettre à jour votre site et ses contenus ?

Erreur-404-volkswagen

Les technologies évoluent constamment, les navigateurs aussi ! Il ne s’agit pas toujours d’une simple animation manquante, mais parfois de nouvelles failles de sécurité. On peut continuer à rouler avec une voiture dont la peinture laisse à désirer, mais si le reservoir fuit et que le frein marche « parfois », il est judicieux de commencer à magasiner !

Certaines fonctions manquent-elles ou au contraire ne servent-elles plus ?

Avec le recul, le carousel de la page d’accueil de votre site n’est-il pas si pratique pour mettre en avant de l’information pertinente ? Est ce que vous avez l’impression qu’il manque à votre site un support pour vos actualités ou un lien vers vos médias sociaux ?

Comme les technologies, les tendances évoluent très vite. Si votre site est compatible avec Netscape, il n’est plus nécessaire de le mentionner. Par contre si votre public serait susceptible de visiter votre site depuis leur téléphone intelligent, l’animation d’introduction en Flash ne sera surement pas compatible dans un grand nombre de cas.

La flamme est-elle encore bien là ? En êtes-vous encore fier comme au premier jour ?

Lorsqu’on publie son site web, il est parfait. Tout ce qui doit être là est là. Chaque caractéristique est pensée dans les moindres détails, et les collaborateurs, même les plus réfractaires au changement, ont mis leur pierre à l’édifice. L’équipe est heureuse.

Dans la plupart des cas, votre site web est la première image que vont se faire de vous vos client et vos partenaires. Vous devriez avoir envie de propager passionnément votre URL à la moindre occasion.

Si votre site ne vous donne plus des petits papillons dans le ventre… Quelque chose manque entre vous.

Pour conclure…

Si certaines de ces questions font écho, il est possible que votre site ait besoin d’un petit coup de neuf, voire d’une refonte complète.

Happy Easter

Programmation Easter eggs en informatique

L’équipe de Rodeus vous souhaite Joyeuses Pâques. Nous pensons que chaque fête est une occasion de célébrer nos proches, nos partenaires ou les simples voyageurs qui arrivent sur ce blog (et manger du chocolat), et c’est pourquoi en ce beau jour, nous vous offrons:

L’histoire des oeufs de Pâques

Programmation Easter eggs en informatique

La peinture sur les oeufs lors de l’arrivée du printemps est une tradition qui est en vérité  antérieure à la chrétienté , même si elle est très fortement associée à la fête chrétienne de Pâques .

Les anciens Égyptiens, les Perses, les Phéniciens, et les Hindous croyaient tous que le monde été né d’un oeuf géant , il était donc naturel d’adapter l’œuf comme un symbole de la nouvelle vie et de la renaissance au printemps.

Non, non attendez, on n’y est pas du tout !

Nous c’est des oeufs de Pâques en programmation et en informatique qu’on veut vous parler ! On recommence !

L’histoire des oeufs de Pâques (dans l’informatique!)

Un œuf de Pâques, (anglais easter egg), c’est une petite surprise cachée dans un programme, un site web ou un jeu vidéo. C’est généralement par hasard que l’on tombe dessus, grâce à un clic hasardeux ou une combinaison de touches manquée.

Pourquoi c’est bien ? Pour la simple et bonne raison que tout le monde aime les surprises, que ça permet à l’auteur de s’amuser, d’exprimer sa créativité, parfois de se faire remarquer. Quelle meilleure signature qu’un Easter Egg bien réalisé ?  Mais ça permet aussi au support de connaitre un buzz assez remarquable !

Ceux de Google sont toujours victime d’un grand succès. Par exemple, tapez « tilt » ou « do a barrel roll » (un des derniers nés) dans votre barre de recherche Google !

Il existe de nombreux exemples, les plus célèbres sont répertoriés ICI

Les notres ne sont pas encore si célèbres mais ca ne saurait tarder !

On vous laisse en musique, avec un Easter Egg de Youtube, qui a surfé sur le succès de la vidéo virale de Harlem Shake. Cliquez-ici !

Des économies encre-yable

On commence la semaine avec un jeu de mot foireux.

La semaine sera belle ou ne sera pas !

Des fois, dans la vie on se prend des bonnes claques. On lit les travaux d’école d’un garçon de 14 ans (oui oui, 14 ans), et on se dit, que le génie n’attend pas l’âge !

Cette histoire c’est celle de Suvir Mirchandani, un écolier américain de 14 ans qui a entrepris un projet scolaire original. Rendu au secondaire, il s’est aperçu qu’il avait bien plus de devoirs à rendre qu’au primaire et qu’il utilisait donc beaucoup plus d’encre et de papier en les imprimant. Par souci de l’environnement, et pour ses propres économies,  il a jugé qu’il serait bon de réduire cette consommation et c’est de ça qu’est né son projet scolaire aux retombées peu banales !

La question du papier ayant déjà été traitée un demi-millions de fois, c’est à l’encre qu’il s’est intéressé, en notant qu’aux États-Unis, « l’encre est proportionnellement deux fois plus chère que le parfum français ». Il a donc entrepris de trouver une manière de réduire la quantité d’encre utilisée pour chacune de ses impressions, en changeant la police de caractère utilisée.

Jusque là c’est pas sorcier. Encore qu’il fallait déjà y penser, et que ses recherches vont plus loin que ça ! À l’aide d’un logiciel, il a mesuré la taille des lettres les plus couramment utilisées en anglais selon différentes polices,  et, en les imprimant ensuite, il a pesé le papier pour valider ses hypothèses. Ces expériences lui ont permis de se rendre compte qu’avec la police de style Garamond et ses traits plus fins, son école pouvait réduire sa consommation d’encre de 24% et  ainsi économiser 21.000 dollars par an!

Un de ses professeurs l’a encouragé et le jeune homme de 14 ans a été publié dans une revue scientifique étudiante d’Harvard, le « Journal for Emerging Investigators », une publication fondée en 2011 par un groupe d’étudiants de Harvard et qui donne un forum au travail des étudiants de secondaire et cégep (c’est à dire collège et lycée, pour nos lecteurs français). Les standards de publication  sont les mêmes que ceux des journaux académiques, c’est à dire qu’ils sont  revus par des étudiants en maitrise et doctorat et par des chercheurs.

À la suite de son article, qui avait attiré l’attention d’un des fondateurs du journal, le jeune homme a été invité a pousser encore plus sa recherche pour calculer une économie à grande échelle. Il en est venu à mesurer l’encre utilisée par le gouvernement américain. Il en a conclu «que si le gouvernement fédéral utilisait uniquement la police Garamond, il pourrait utiliser 30% d’encre en moins –soit 136 millions de dollars par an. 234 millions de dollars supplémentaires pourraient être économisés si les gouvernements de chaque Etat s’y mettaient aussi».

Un jeune homme inspirant, dont il faudrait probablement continuer à s’inspirer. Oui, parce que maintenant il est sur un projet d’accessibilité, puisque qu’il a crée un système de navigation web qui détecte les mouvements de la rétine pour faciliter l’accès à l’information des personnes avec des handicaps moteurs.

Rien que ça.

Source : CNN

The uncomfortable

Engagez-vous ?

Nous sommes à la pointe de la technologie, certes, mais nous sommes tout de même très terre à terre et savons que la menace zombie rode dangereusement. C’est pour cette raison que nos bureaux sont situés dans un local en sous-sol, à l’épreuve des zombies, et que nous constituons en parallèle de nos activités professionnelles la plus puissante armée de chasseurs de zombies. (Revenez-bientôt pour vous engager).